Innover pour créer du sens? La voie de l’innovation par le design

Turbulences est un journal conçu comme un espace de veille à destination des décideurs, des planneurs stratégiques et des responsables de l’innovation, afin de leur apporter la vision essentielle des enjeux stratégiques à venir. La publication propose un panorama des dernières études de tendances, un tour du monde des innovations insolites ou remarquables, et une sélection des ouvrages les plus marquants parus dernièrement.

À l’occasion du dernier numéro sorti cette semaine de décembre 2018, j’ai publié un article portant sur l’innovation par le design comme activité créatrice de sens, contrairement à l’usage « traditionnel » du terme innovation utilisé comme rhétorique creuse.

Montée de la littérature scientifique des articles ayant comme sujet l’innovation.
Source des données: Web of science.

« Il est frappant de voir l’évolution de l’usage du terme. Ainsi, si on observe l’évolution relative des articles ayant pour sujet l’innovation dans la littérature scientifique de 1900 à 2016 (voir la Figure 1), on observe une explosion de son usage. Que l’on peut découper en quatre grandes phases, interprétables comme suit: 1) dans une première phase des années 1900 aux années 1950 le terme est très peu utilisé. On ne s’intéresse que peu en science aux applications ou au phénomène de l’innovation. 2) Des années 50 aux années 80, on observe une montée reliée aux premiers travaux identifiant l’innovation comme un phénomène important dans l’activité économique, notamment suite aux travaux de Schumpeter et des économistes évolutionnistes s’inscrivant dans sa lignée et approfondissant ses concepts. On commence à étudier l’innovation comme objet et à s’y référer comme résultat. 3) Des années 80 aux années 2000, on observe une accélération de la croissance, reliée à l’orientation néolibérale de la société qui commence à mettre en compétition les chercheurs, à demander des retombées en matière d’innovation. Le terme commence à se « fétichiser » et commence à être utilisé (artificiellement) pour justifier des financements complémentaires. 4) La quatrième phase dans laquelle nous nous trouvons est reliée à une intériorisation par les chercheurs des normes issues de la phase précédente, associée à une managérialisation des organismes publics et notamment de la recherche poussant au développement d’innovation pour toute recherche. Le terme est utilisé de manière creuse, sans sens associé, presque un usage phatique, c’est-à-dire assurant un contact linguistique sans communiquer de message associé ». (p. 8)

L’article est disponible en ligne au sein du numéro 4 de Turbulences.

Blum, G. (2018). Innover pour créer du sens? La voie de l’innovation par le design. Turbulences, (4), 7‑14.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *