Le design thinking est-il partout, sauf en design ?

[English will follow]

Vous êtes convié mardi 3 avril de 15h15 à 17h15 à une table ronde sur le thème Le design thinking est-il partout, sauf en design ? dans le cadre des journées de l’innovation de l’Abbé Grégoire, organisée au conservatoire des arts et métiers à Paris. Vous pouvez vous inscrire en envoyant un courriel à l’adresse suivante:

designthinkingeverywhere@gmail.com

Avant toute chose, nous souhaitons faire discuter et se rencontrer chercheurs et praticiens en gestion et en design.

Participeront:

  • Brigitte Borja de Mozota
    Maître de Conférences Honoraire à l’Université de Paris Ouest France
    Institut ACTE (UMR 8218, CNRS/Université Paris 1)
  • Estelle Berger
    Docteure en Arts Appliqués, enseignante chercheure, Strate Ecole de Design, Sèvres, France
  • Giulia Marcocchia
    PhD candidate, i-3 SES Telecom ParisTech
  • Bérangère Lauren Szostak
    Professeur des Universités en Sciences de Gestion
    Université de Lorraine, Laboratoire BETA,
  • Martin Kupp
    Associate Professor, ESCP Europe
    Director of research, Chair of Entrepreneurship

Organisateurs:

  • Frédérique Pain
    Directrice de la Recherche, Strate Ecole de Design
  • Guillaume Blum
    Professeur à l’école de design de l’Université Laval
    Groupe design, innovation et humanismes

Arguments

Depuis quelques années, l’intérêt pour le design thinking ou la pensée design s’est grandement accru. Entre janvier 2004 et novembre 2017 les recherches associées ont cru de plus de 16 fois (source: Google Trends). Dans la littérature scientifique, les premières références remontent à 1976. En 2000, on dénombrait 4 références là où l’on en retrouvait 279 en 2016 (source: Web of science). Et la tendance ne semble pas s’amoindrir.

Évolution du nombre d’articles scientifique sur le thème de la pensée design.
Source: Web of science.

La pensée design est l’objet de nombreux débats contradictoires. Le courant le plus souvent représenté la décrit comme une méthode de résolution de problèmes grâce à un processus théorisé à partir de la pratique des designers. Décrite notamment par Brown (2008) et par l’entreprise IDEO, elle vise à permettre à des non-designers d’appliquer la pensée design à leurs problèmes, quels qu’ils soient, pour aboutir à des solutions innovantes. D’autres comme Boland et Collopy (2004) y voient une théorie du management. Kimpbell (2011) identifie trois perspectives de la recherche sur la pensée design : un style cognitif, une théorie du design, une ressource pour les organisations. Plusieurs voient un problème dans l’application « bête et méchante » d’une procédure, sans en comprendre le quoi et le pourquoi, sans qu’elle ne soit adaptée à la culture de l’organisation. Ainsi, Kupp et al. (2017) à repenser la pensée design.

Paradoxalement, le champ d’intervention de la pensée design s’est développé indépendamment de la recherche et des pratiques en design. En effet, 1) la pensée design s’est beaucoup diffusée dans le monde de l’entreprise comme une forme d’innovation managériale visant à proposer une méthodologie permettant créativité et innovation. Ce faisant, elle s’est éloignée de la pratique du design en tant que telle, ce qui n’est pas sans créer de nombreuses tensions. Or, 2) on observe l’existence de la pensée design principalement dans les écoles et formations en gestion et bien peu dans celles de design.

Il existerait donc une tension entre la pensée design 1) comme fondement réflexif de la pratique du design (comment le design se pense) et 2) comme méthode de gestion applicable en vue d’améliorer le taux de produits et services innovants. Or, tout se passe comme si ces deux univers évoluaient indépendamment l’un de l’autre, sans tisser de liens.

Or, peut-on pratiquer la pensée design sans designer? S’agit-il de la même pratique, qu’un designer soit présent ou non dans le processus? Si oui, on peut alors se questionner sur l’apport des études en design? Imaginerait-on la construction d’un pont après une formation courte en “engineering thinking” ? La prescription de médicaments après un workshop “prescription thinking” ? Si non qu’appelle-t-on le design dans la pensée design ?

On peut donc légitimement se questionner quant à savoir qui porte la responsabilité de ce non-dialogue? Est-ce le praticien de la pensée design, obnubilé par sa pratique, perdant de vue la discipline d’origine? Ou le designer refusant toute hybridation et dialogue? La responsabilité est-elle partagée? Pourquoi et comment en sommes-nous arrivés là?


We are organizing a round table Tuesday, April 3 from 15:15 to 17:15 on the theme

Design thinking is everywhere. Except in design?

as part of the  Abbé Grégoire Innovation Days, organized at the Conservatoire des arts et métiers (CNAM), Paris. If you are interested to participate, you can register by sending an email to the following address:

designthinkingeverywhere@gmail.com

Participants:

  • Brigitte Borja de Mozota
    Honorary associate professor at the University of Paris Ouest France
    ACTE Institute (UMR 8218, CNRS / University Paris 1)
  • Estelle Berger
    PhD in Applied Arts,
    Lecturer and researcher, Strate School of Design, Sèvres, France
  • Giulia Marcocchia
    PhD candidate, i-3 SES Telecom ParisTech
  • Bérangère Lauren Szostak
    Full Professor in Management
    University of Lorraine, BETA Laboratory
  • Martin Kupp
    Associate Professor, ESCP Europe
    Director of Research, Chair of Entrepreneurship

Organizers:

  • Frédérique Pain
    Director of Research, Strate School of Design
  • Guillaume Blum
    Professor at the design school of the Laval University
    Group design, innovation and humanisms

We want to discuss and meet researchers and practitioners in design and management fields.

Bibliography

  • Boland, R., & Collopy, F. (2004). Managing as Designing – Common. Stanford University Press.
  • Brown, T. (2014). L’Esprit design: Comment le design thinking change l’entreprise et la stratégie. Montreuil (Seine-Saint-Denis): Pearson Education.
  • Kimbell, L. (2011). Rethinking Design Thinking: Part I. Design and Culture, 3(3), 285‑306. https://doi.org/10.2752/175470811X13071166525216
  • Kupp, M., Anderson, J., & Reckhenrich, J. (2017). Why Design Thinking in Business Needs a Rethink. Sloan Management Review. Consulté à l’adresse http://sloanreview.mit.edu/article/why-design-thinking-in-business-needs-a-rethink

Une réflexion sur « Le design thinking est-il partout, sauf en design ? »

  1. La problématique est ici très bien synthétisée ! Je ne pourrai malheureusement pas assister à la table-ronde, mais je serais curieuse de découvrir les points de vue des intervenants. Serait-ce possible de prendre connaissance d’un compte-rendu ?
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *